Cahier d’épandage

Dans la continuité des précédents programmes d’actions Nitrates, un cahier d’épandage à la parcelle culturale doit être tenu à jour. Un délai d’un mois pour le report de l’épandage sur le cahier d’épandage est toléré. Toutefois, il est préférable d’enregistrer à la suite de l’épandage.
Ce dernier reprendra les pratiques de fertilisation organique et minérale de chaque parcelle en prenant en compte la gestion et les pratiques de fertilisation en interculture. Pour clôturer cet enregistrement, la date de récolte et le rendement réalisé doivent être consignés.

Exemple de contenu du cahier d’épandage

« Nouveau : en cas de stockage au champ, les dates de dépôt et de reprise du tas doivent être notifiées dans le cahier d’épandage, et ce depuis octobre 2016. »

Lien entre le prévisionnel et le réalisé

Tout apport d’azote supérieur à la dose prévisionnelle totale doit être justifié par :

  • l’utilisation d’un outil de raisonnement dynamique ou de pilotage de la fertilisation en végétation ;
  • ou une quantité d’azote exportée par la culture supérieure au prévisionnel (meilleur rendement) ;
  • ou en cas d’accident de culture, par l’enregistrement de l’accident de culture (pour justifier d’un rendement inférieur au prévisionnel).
Haut de page