Plan de fertilisation azotée

Pour toute parcelle localisée en zone vulnérable, un plan prévisionnel de fertilisation azotée est indispensable.

Etablir la dose prévisionnelle d’azote à l’échelle de la parcelle culturale

Comme dans les précédents programmes d’actions Nitrates, le calcul de la dose prévisionnelle d’azote est maintenu : l’objectif étant d’adapter au mieux les apports d’azote aux besoins des cultures en tenant compte des fournitures du sol. Ce calcul prévisionnel doit être réalisé au plus tard avant le 1er mars.

Exemple de contenu d’un plan prévisionnel de fertilisation

* non exigé lorsque l’îlot ne reçoit aucun fertilisant azoté ou une quantité dazote inférieure à 50 kg/ha

Lien entre le prévisionnel et le réalisé

Tout apport d’azote supérieur à la dose prévisionnelle totale doit être justifié par :

  • l’utilisation d’un outil de raisonnement dynamique ou de pilotage de la fertilisation en végétation ;
  • ou une quantité d’azote exportée par la culture supérieure au prévisionnel (meilleur rendement) ;
  • ou en cas d’accident de culture, par l’enregistrement de l’accident de culture (pour justifier d’un rendement inférieur au prévisionnel).
Haut de page